Une histoire de lien !

Une histoire de lien !

Les familles que je rencontre m’ont inspiré le billet que j’ai eu envie de vous écrire en cette période de la rentrée scolaire! Il s’agit d’un sujet revenant inévitablement dans tous mes suivis : le lien! Qu’entend-elle exactement par « lien », me direz-vous? À mon sens, le lien est ce qui nous uni à l’autre, que ce soit au sein d’une famille, d’un groupe-classe ou au sens plus large, entre les gens de la société.

Qu’il s’agisse de dépression, d’épuisement, de TDAH ou d’anxiété, il me semble important de guider les gens à prendre conscience de ces liens entretenus par chacun de nous au quotidien. Tous s’inter-influencent et lorsque nous travaillons pour améliorer une situation, une condition ou la santé mentale d’un individu, il semblerait que nous gagnons à impliquer, par moment, les membres de la famille, d’une façon ou d’une autre. Ainsi nous avons à nous pencher sur comment le lien entre les membres peut être mis au service de la situation vécue par la personne.

Souvent, les gens venant consulter souhaitent se voir donner des « outils» pour surmonter ce qu’ils traversent. Bien sûr, il existe, par exemple, d’excellents outils de gestion de l’anxiété comme la respiration, la méditation, la restructuration cognitive, etc.. Toutefois, les interactions positives semblent contribuer à améliorer la vie de chacun. Étant amenées à travailler auprès des jeunes, nous avons tout avantage à impliquer, vous l’aurez deviné, les parents et même la fratrie. Dans une situation où l’enfant vit de l’anxiété, nous remarquons que la nature des liens prend tout son sens, tout comme dans les autres situations! C’est donc un aspect sur lequel les intervenants sont très souvent portés à travailler durant le suivi; pour ma part il s’agit d’une base importante.

Je vous partage donc ici quelques pistes pour favoriser le lien parent-enfant :

–  Se réserver un moment privilégié chaque jour avec vos enfants, individuellement. Celui-ci n’a pas besoin d’être long nécessairement, mais sa régularité peut installer un sentiment de sécurité pour vous et votre enfant au niveau de votre relation. Nul besoin d’extravagance ici ;-)! Il s’agit tout simplement d’un moment où vous serez disponible psychologiquement, à son écoute. Ce moment pourrait être perçu comme un repère tant pour vous que pour votre enfant afin d’échanger sur différents sujets ou simplement passer du temps ensemble;

– Parler de vos expériences passées de votre enfance où vous avez vécu des situations semblables, dans lesquelles vous vous êtes sentis vulnérables. Ces « tranches de vie » partagées à vos enfants peuvent être rassurantes; ils apprécieront sans doute votre ouverture; le tout se déroulant dans un climat d’écoute, et bien sûr, non-moralisateur de votre part!

– S’il-vous-plaît, parents… Lorsque vous vous rendez compte que vous êtes dans l’erreur auprès de votre jeune, ne craignez pas de « perdre la face » en lui admettant celle-ci. Au contraire, vous devenez un modèle de résolution saine des mésententes. Vous l’encouragez ainsi à se responsabiliser face à ses gestes tout en développant sa sensibilité (empathie) à l’égard de l’autre. Il constatera tout simplement que chacun est humain et a droit à l’erreur; même son parent;

– Prenez soin de vous, individuellement… sans impliquer l’autre! Ça vous étonne… ;-). Cela vous donnera une chance pour recharger vos batteries et vous permettre de mieux échanger avec l’autre (enfant, conjoint, etc.). Nous savons tous que lorsque nous sommes fatigués/surmenés il est parfois très difficile de bien gérer nos émotions…ce qui entraîne parfois certains débordements susceptibles de fragiliser momentanément les liens. Voir l’article de blog précédent : Le moment présent… Pas le temps!

– Renforcer les bons comportements et les bonnes attitudes de vos enfants. Ils se sentiront reconnus et appréciés pour ses efforts!

De cette façon, lorsque vous prenez soin du lien dans vos relations, vous favorisez un climat sécurisant où chacun aura envie d’aller plus spontanément vers l’autre au quotidien! Un tel climat ne peut qu’adoucir les moments plus difficiles de votre vie. Les quelques pistes qui vous ont été partagées ci-haut sont donc pour moi celles faisant le plus de sens dans ma pratique auprès de mes clients.

Si vous traversez actuellement une période difficile, il est fort possible que ces pistes vous paraissent moins accessibles. Si vous avez cette impression de tourner en rond, n’hésitez pas à aller chercher de l’aide auprès d’un professionnel qualifié qui saura vous guider.

Maintenant, si je vous mettais au défi de réfléchir à votre tour à ce qui pourrait enrichir les différents liens avec les gens vous entourant, que ce soit les personnes de votre famille, vos collègues de travail ou vos ami(e)s. Bien souvent, de simples gestes au quotidien peuvent réellement faire une différence… Je vous invite à partager vos découvertes; il sera enrichissant de vous lire! Et si pour l’année scolaire 2019, nous travaillions tous à nourrir nos différents liens et à observer les résultats… Bonne Réflexion et surtout… Bonne Rentrée 2019!